Le Centre de Formation aux Métiers de l’Environnement

Le Centre de Formation aux Métiers de l’Environnement du Parc Naturel Régional de la Martinique est l’un des pionniers du secteur.

Ses missions

  • élaborer et concevoir des projets pédagogiques
  • mettre en œuvre les programmes agréés
  • animer, coordonner et réaliser les stages
  • établir les bilans de formation
  • assurer le suivi des stagiaires

La formation comme outil du développement durable

Les formations dispensées par le PNRM depuis la création du centre ont couvert des champs de compétence variés :

  • brevet professionnel d’animateurs des risques naturels et majeurs (BPJEPS)
  • développement du tourisme rural
  • lutte intégrée en agriculture
  • identification des espèces végétales
  • fonctionnement d’une pépinière
  • conception en décors et aménagement paysager
  • CAO-DAO en aménagement paysager, etc.

Elles sont également en lien étroit avec des problématiques très actuelles (ambassadeurs de Tri, ACI en aménagement de sites de pleine nature) ainsi que la préservation des savoir-faire (formation au métier d’ânier-muletier), ou la conception/ création du jardin créole (travail du sol, de plantation, de semis, de bouturage, d’entretien d’espaces plantés, de gestion de parcelles, de récolte et commercialisation).

Quelques formations proposées par le PNRM

Ambassadeurs de tri et agents de prévention

En partenariat avec la Communauté des Communes du Centre de la Martinique (CACEM), elle visait à former au tri sélectif des jeunes, dont la plupart sont demandeurs d’emploi. Au-delà des modules de cours dispensés, une bonne part de leur apprentissage a consisté en actions d’information et de sensibilisation aux procédures de tri individuel auprès des habitants du centre de la Martinique et des scolaires.

Aménagement de sites de pleine nature

Avec un apprentissage prenant essentiellement appui sur les sites gérés en propre par le PNRM (Réserve Naturelle de la Caravelle et Domaine d’Emeraude) les 15 stagiaires en Ateliers et Chantiers d’Insertion (ACI) se familiarisent à la conception et la réalisation d’équipements de valorisation des sites de pleine nature. Dès la première année (2011) ils ont entrepris, la réhabilitation des sentiers et passerelles qui parcourent la Réserve Naturelle de la Caravelle.

Âniers-muletiers

Cette formation vise à transmettre à une quinzaine de stagiaires, un savoir-faire ancestral en parfait accord avec les problématiques du développement durable. Le bien-fondé de la réintroduction de ces pratiques se justifie dans des domaines aussi divers que l’aménagement de sites, l’agriculture, le tourisme rural, etc.

Cet ACI a été mis en place suite au constat de carence dans la restauration et rend de grands services :

  • aménagement des sites en espaces naturels
  • aide apportée à certains agriculteurs enclavés
  • organisation du transport de personnes sur sites naturels pour les loisirs

La formation à la valorisation des produits de la ruche

Il s’agissait de valoriser le miel marqué par la production de produits dérivés (pain d’épices – nougat – madeleines – confitures).

Elle s’adressait essentiellement aux apiculteurs et aux pâtissiers qui s’engageaient à produire pour les boutiques du parc. Une participation forfaitaire de 1 000 € a été demandée aux participants à l’exception des enseignants du CFA de Rivière-Salée (lieu de la formation).

Les partenaires

Ces formations sont financées par des organismes comme le Conseil Régional, l’ADI, le CNFPT, la DDIEFP. Ces actions de formation sont aussi réalisées dans le cadre de chantier d’insertion ou de chantier-école.