Prêcheur / Grand-Rivière

Situé à l’extrême nord de l’île, ce sentier emprunte l’ancien chemin départemental qui permettait « an tan lontan » (d’antan) la liaison des habitations du Prêcheur et de Grand-Rivière en « cabroué bœuf ».

Une randonnée très réputée de 6 heures pour découvrir

  • des forêts sèches ou humides (du littoral vers l’intérieur)
  • des anses encore sauvages sur la côte Caraïbe (Anse Lévrier, Anse à Voile, Anse des Galets)
  • des cascades au pied de la Pelée (Rivière Trois Bras)

Un paysage qui témoigne du passé

Si la zone traversée n’est plus habitée, elle conserve néanmoins les traces d’une activité humaine passée (pavage, pont de pierre, tunnel). Jusqu’au début du siècle les chars à bœufs circulaient encore sur le tracé actuel.

La végétation aussi témoigne de la mise en valeur des terres des anciennes « habitations » : il en existait une dizaine entre l’Anse Couleuvre et Fond Moulin. On peut encore trouver des manguiers, cacaoyers et caféiers à proximité du sentier.

L’Anse Couleuvre porte encore les ruines de son ancienne distillerie. Mais seul le lieu-dit Fond Moulin, non loin du bourg de Grand-Rivière, connait encore une mise en valeur agricole.

En passant d'une forêt sèche à une forêt humide

Le visiteur attentif observera des espaces vierges de toute occupation (la Rivière Trois Bras et sa végétation primaire de basse altitude). Fait d’une succession de petites vallées , le relief tourmenté a modelé la végétation et le climat d’une ravine à l’autre. Le randonneur passera donc d’une forêt sèche (Anse Couleuvre – Cap saint-Martin) à une forêt humide où prospèrent le palmiste et le Bois Rivière (Rivière Trois Bras et Fond Moulin).

290x290_Precheur 2

à découvrir

flecheGauchePetite_o
flecheDroitePetite_o