La tortue imbriquée

(eretmochelys imbricata)

La tortue imbriquée Karet est l’une des trois espèces fréquentant la Martinique. Elle se nourrit sur les récifs coralliens des bords de côte et nidifie sur les plages.

À quoi ressemble-t-elle ?

Les tortues imbriquées adultes ont une carapace qui peut mesurer entre 65 et 80 cm de long. Leur poids à l’âge adulte varie entre 45 et 70 kg. Elle se reconnaît par la présence de 4 écailles préfrontales et un bec corné proéminent en forme de bec de faucon (d’où son nom Hawksbill en anglais). Les écailles de sa carapace s’imbriquent à la manière de tuiles.

La période de ponte

En Martinique, la tortue imbriquée vient pondre entre les mois d’avril et d’octobre. Elle préfère les plages avec une végétation en arrière plage dans laquelle elle monte se cacher avant de creuser un trou d’environ 65 cm de profondeur au fond duquel elle dépose une centaine d’œufs.

Comment vit l'espèce?

Nous n’avons pas encore assez de données pour déterminer la durée de vie des tortues imbriquées, néanmoins nous savons que cette espèce se reproduit approximativement à partir de ses 25 ans.

Les tortues imbriquées ne pondent pas tous les ans, elles sont relativement fidèles à leur zone de ponte, d’où l’intérêt de préserver un maximum de sites utilisés par cette espèce. La tortue imbriquée pond entre 150 et 250 œufs par nichée et reviendra pondre pendant la saison de ponte jusqu’à 4 fois à intervalles réguliers.

Où vit l'espèce?

La tortue imbriquée vit dans les zones récifales où elle s’alimente principalement d’éponges et de petits invertébrés. On peut les observer toute l’année sur leurs sites d’alimentation. Les tortues imbriquées nidifient principalement sur la côte Caraïbe et le sud de l’ile. Chaque année environ 500 activités de ponte sont répertoriées par le Réseau Tortues Marines de Martinique.

Est-elle protégée?

Au niveau international, la tortue imbriquée figure sur la liste rouge de l’UICN en tant qu’espèce en danger critique d’extinction. Au niveau national la tortue imbriquée et son habitat sont protégés par un arrêté ministériel de 2005.

Un plan d’action 2009-2012 a été acté en Martinique. Des actions de protection et de valorisation des tortues marines sont menées par le Réseau Tortues Marines.

Famille :

Chélonidés

>> Le site du réseau de conservation des tortues marines des caraïbes

>> Le site du Groupe Tortues Marines France

tortue_caret

Découvrir d'autres espèces

flecheGauchePetite_o
flecheDroitePetite_o