Oursin blanc (ou chadron)

(Tripneustes esculentus)

L’oursin blanc est également appelé le « caviar des antilles ».

À quoi ressemble-t-il ?

Cet oursin présente à première vue une forme déconcertante et unique dans le monde animal.

Son corps est presque hémisphérique, de couleur brune, couvert de courts piquants blancs, bombé sur le dos, plat à la face ventrale. Il ne possède pas de tête et présente une symétrie rayonnée.

Au centre de la face centrale se trouve la bouche et cinq dents calcaires, taillées en biseau. Quand l’oursin est cassé, l’appareil masticateur tout entier est mis à jour. Cet organe sert à broyer les plantes qui constituent la nourriture de l’animal.

Comment vit l'espèce?

L’appareil digestif de l’oursin est un tube qui décrit un double tour festonné, avant de déboucher au pôle opposé. C’est dans l’intervalle que se développent les glandes aux œufs qui forment 5 grosses masses jaune pâle : ce sont les seules parties comestibles de l’oursin blanc.

Les œufs pondus en quantité considérable se transforment en quelques heures en petites masses sphériques ciliées. Puis ceux-ci s’allongent pour former quatre bras reliés à leur base par une membrane.

Ces appendices permettent aux larves de flotter au gré des courants jusqu’à la formation de plaques calcaires qui les alourdissent et les font tomber au fond de la mer.

Où vit l'espèce?

L’oursin blanc, aussi appelé communément « chadron blanc » aux Antilles, vit dans les prairies sous-marines constituées de phanérogammes (plantes à fleurs) et d’algues. Il se nourrit de ces plantes et peut également brouter les algues, participant ainsi à leur régulation.

Est-il protégé?

L’oursin blanc est une espèce réglementée. Un arrêté préfectoral autorise la pêche par des marins professionnels en fonction de la reconstitution des stocks, dans des zones délimitées et pour une durée déterminée.

Découvrir d'autres espèces

flecheGauchePetite_o
flecheDroitePetite_o