La montagne du Vauclin

La commune de Vauclin

Contrairement à ce qu’affirme la légende, il n’y a jamais eu de comte de Vauquelin ni au Vauclin ni même à la Martinique. Des Vauclin apparaissent ailleurs dans l’île après la fondation de la paroisse en 1720.

Historique le sud-est de la Martinique n’a été que tardivement colonisé et à conservé longtemps sa population indigène : le dernier chef caraïbe s’appelait Macabou.
Rattachés à la paroisse du François, les premiers colons demandent en 1712 la création d’un centre cultuel ce qu’ils obtiennent en 1720 avec la création d’une chapelle consacrée à saint Jean-Baptiste.
Au 18e siècle, l’activité économique se développe avec le sucre, dans les zones basses, et le café, sur les pentes de la Montagne. La pêche héritée des Caraïbes n’a jamais cessé d’y être pratiquée.
La paroisse devient commune en 1833 et reçoit une usine centrale en 1880. Celle ci cesse toute activité en 1961.

Les centres d’intérêt

L’archéologie précolombienne trouve un inépuisable champ d’investigation sur un territoire où les derniers Caraïbes ont résidé après la colonisation.
La production sucrière a laissé de nombreux vestiges parfois grandioses alors que celle du café ne se retrouve que dans la végétation de la Montagne.
L’architecture en pierre du bourg est remarquable ainsi que les nombreuses chapelles et oratoires. On notera en particulier la grotte de Justin Ribac, creusée vers 1936 dans les flancs de la Montagne au quartier Escavaille et le chemin de croix à son sommet.

Mornes et piton Le relief assez tourmenté de la partie occidentale de la région s’aére en approchant de la mer. La Montagne du Vauclin culmine à 507 m et le géographe Moreau de Jonnès qui en a fit l’ascension en 1816 lui donnait, le premier, pour origine un volcan. Les mornes de Perriolat au Nord, ceux de Bellevue, Beaujolais, Pérou et Courbaril vers le Sud s’alignent sur la Montagne pour marquer la limite avec les communes du François, de Rivière Pilote et du Marin

Fonds Les hauteurs de la Montagne et des mornes périphériques de l’Ouest ménagent des coins d’humidité et de fraîcheur, moins pentus, appelés fonds.

Rivières Cours d’eau  proches de la Montagne : Rivière Cadette affluent de la Rivière du Vauclin.

Habitations La plupart des grandes habitations sucreries sont situées à proximité de la mer et d’une rivière. Les seules qui se rapprochent des mornes sont l’habitation Massel sur laquelle il n’y a plus de vestiges apparents et la distillerie Coulée d’Or aujourd’hui disparue.

Carte du circuit

Cartes_Circuit_Le_Vauclin_GD

290x290_Vauclin

Infos pratiques

Pour tout renseignement, contactez:
Direction de l’Animation du Territoire du PNRM
Tél: 05 96 645 645  ou 05 96 644 259
Fax: 05 96 64 72 27
ou formulaire de contact de ce site