L’anolis

(anolis sp., nommé localement le zandoli)

L’anolis, zandoli en créole, est une espèce endémique de la Martinique. Il s’agit du lézard le plus abondant et le plus visible des Antilles.

Ce petit lézard vert est un arboricole diurne qui fait partie du patrimoine culturel et folklorique de la Martinique. Une chanson lui est même consacrée !

Comment vit l'espèce?

Les anolis sont facilement reconnaissables par leur tête allongée, leur cou bien marqué et une queue longue et fine. Il y a un dimorphisme sexuel avec les mâles qui possèdent un fanon, repli de peau de couleur vive sous le cou qu’ils plient et déplient afin d’intimider leurs comparses ou lors de parades nuptiales. Les femelles sont de couleur plus terne que les mâles. L’anolis se nourrit d’insectes et certaines espèces consomment des fruits.

Il a la capacité de modifier sa couleur selon le type de milieux, la température et son état de stress. Il se déplace facilement sur les parois grâce à ces « setae », poils situés sous les doigts permettant d’adhérer facilement aux diverses surfaces.

Où vit l'espèce?

Sa répartition s’étend du bord des plages jusqu’au sommet de la montagne Pelée.

Est-il protégé?

L’anolis est intégralement protégé par un arrêté ministériel du 17 février 1989.

Ordre :

Squamates

Famille :

Iguanidés

 

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA