Case-Pilote

L’origine du nom vient du chef Caraïbe Pilote, surnom donné par les Français qu’il accueille en 1635.

Historique

Dès 1640, les jésuites sont présents à la Case du Pilote et fondent peu après une paroisse.
Une chapelle, ainsi qu’un corps de garde et un poids royal existent en 1654.
Après le tabac et les canéficiers, les colons se tournent vers le sucre et le café.
Une batterie équipée de trois canons est construite, mais les Anglais incendient le bourg en 1762.
L’église et le presbytère sont reconstruits par les dominicains et les jacobins, les jésuites ayant été expulsés en 1763.
La paroisse devient commune en 1837.
A la fin du 19e siècle, l’usine Maniba produisant du sucre puis seulement du rhum remplace les habitations sucreries.

Fiche pratique

Canton de Case-Pilote-Bellefontaine
Arrondissement de Saint-Pierre

Superficie : 1 844 ha

Habitants : les Case-Pilotins ou les Pilotins du Nord

Fête patronale : Notre-Dame de l’Assomption, 15 août

Activité économique : Cultures maraîchères, pêche

Centres d’intérêt : L’église et le presbytère (Monuments Historiques), la fontaine de la place Monnerville, l’habitation l’Enclos, batteries côtières de part et d’autre du bourg, observatoire astronomique du quartier Choiseul, anciennes maisons du bourg, randonnées au Morne Rose et à la Savane Saint-Cyr, plongée sous-marine.

En savoir plus

Office de tourisme de Case-Pilote