Saint-Pierre

L’origine du nom vient du Patron du fondateur de la ville, Pierre Belain d’Esnambuc, qui fit construire le fort placé sous la protection de Saint Pierre  ou du jour de sa fondation, le 29 juin, fête des saints Pierre et Paul.

Historique

En 1635, Pierre Belain d’Esnambuc prend possession de la Martinique au nom du roi de France et fonde Saint-Pierre.
Il y fait construire un fort, à l’embouchure de la Rivière la Roxelane.
Un pont en relie bientôt les deux rives, et un nouveau quartier,  le Mouillage, se développe entre mer et collines. Les navires mouillant de préférence de ce côté, les gens de commerce s’y installent.
La culture de la canne et sa transformation en sucre et alcool commencent en 1654.
Malgré les nombreuses convoitises étrangères qu’elle suscite, la ville prospère jusqu’à devenir, au 18e siècle, la capitale économique des Isles-sous-le-Vent.
Construite en pierres de taille, Saint-Pierre compte d’importants bâtiments et monuments, ainsi qu’une douzaine de rhumeries. Le port, où transitent des navires du monde entier, est le lieu d’un commerce intense. Ville du confort, de la vie intellectuelle et culturelle, Saint-Pierre est un haut lieu de divertissement : son théâtre et son carnaval sont réputés dans la Caraïbe.
La Révolution puis plus tard, le décret de 1848 abolissant l’esclavage soulèvent à Saint-Pierre de violentes émeutes.

Dans la seconde moitié du 19e siècle, Saint-Pierre devient la capitale du rhum. En 1902 elle compte vingt distilleries dans ses murs et treize dans ses environs.
Le 8 mai 1902, l’éruption de la montagne Pelée dépasse  les prévisions qui se voulaient rassurantes, et inaugure un nouveau phénomène volcanique jusqu’alors inconnu. En trois minutes, la ville disparaît sous des nuées ardentes ensevelissant ses 30 000 habitants.
Saint-Pierre  tente de renaître après la Première Guerre Mondiale mais cet élan est brisé par les éruptions de 1929.

290x290_St Pierre OK

Fiche pratique

Superficie : 3 858 ha

Habitants : les Pierrotins

Fête patronale :  29 juin

Activité économique : Jardins vivriers, canne à sucre, banane, pêche

Centres d’intérêt : Les anciens bâtiments et ruines de la ville classée Ville d’Art et d’Histoire (1990),  Musée de volcanologie Franck Perret, distillerie Depaz, Centre de Découverte des Sciences de la Terre, Cascade de l’ancien Jardin botanique.

En savoir plus

Office de tourisme de Saint-Pierre