Sainte-Anne

L’origine du nom vient de la chapelle primitive sainte Anne établie à l’extrémité de l’actuelle Habitation Val d’Or.

Historique

Si l’on s’en réfère aux  tessons de poterie et autres restes retrouvés sur l’important site de l’Anse Trabaud, le territoire de Sainte-Anne semble avoir été occupé durablement depuis le 4e siècle par une population Amérindienne.
Le climat et la configuration de la région, propices à la culture de la canne, favorisent l’implantation d’une dizaine d’exploitations sucrières, dans la seconde moitié du 17e siècle. Vers 1678, une chapelle est édifiée par un colon. En 1693, les Anglais la brûlent  ainsi que de nombreuses Habitations-sucreries.
Dépendants jusqu’alors de la paroisse du Marin, les  700 habitants demandent, la création d’une paroisse indépendante, vœu qui est exaucé en 1731 (Sainte Anne des Salines).
En janvier 1762, les 4 000 hommes de la flotte anglaise de l’amiral Rodney débarquent à Sainte-Anne. Après trois jours de combat, les Anglais sont repoussés par la défense du quartier, pourtant dix fois moins importante , et laissent 250 morts.
En 1808, une autre attaque anglaise se heurte à la Garde nationale, dirigée par le capitaine Girardin de Montgérald.  A l’époque la canne à sucre couvre l’essentiel du territoire de la commune qui possède le plus important cheptel de l’arrondissement. On y cultive aussi un peu de coton. Sainte-Anne devient commune en 1837.
À la fin du 19e siècle, la concurrence de la nouvelle usine centrale du Marin contribue au changement de propriétaires des habitations qui se sont endettées. Lorsque l’usine ferme ses portes, en 1969, le tourisme est déjà très développé à Sainte-Anne, qui compte encore par ailleurs un important cheptel bovin et ovin.

290x290_Sainte-Anne

Fiche pratique

Superficie : 3 371 ha

Habitants : les Saintannais

Fête patronale : Sainte Anne, 26 juillet

Activité économique : Élevage, jardins vivriers, pêche, tourisme balnéaire

Centres d’intérêt : Église,  Calvaire de Notre Dame de la Salette, moulin de  l’Habitation Val d’Or, Habitation et  piton Crèvecœur, Baie des  Anglais-Desgrottes, Chevalier de Villarçon, Savane des Pétrifications, Réserve ornithologique des Ilets de Sainte-Anne et l’îlet Chevalier,  la Trace des Caps (cap Chevalier – cap Ferré).

En savoir plus

Office de tourisme de Sainte-Anne