(Le) Fonds-Saint-Denis

L’origine du nom vient du saint éponyme, patron de la paroisse.

Historique

Établi à 350 mètres d’altitude, sur les flancs du massif des Pitons, Fonds-Saint-Denis est à l’origine une simple halte sur la route de Saint-Pierre au Gros-Morne et à la Trinité.
Elle se constitue en hameau pendant la construction de la route de la Trace, reliant Fort-Royal à Saint-Pierre par Deux-Choux, à partir de 1835.
Edifié en 1845 par l’abbé Goux, un oratoire dédié à Saint Denis y est agrandi en 1854 pour servir de chapelle paroissiale à cet écart de Saint-Pierre. Le statut paroissial contribue à l’essor du hameau dont le premier curé résident, l’abbé Clausade, construit un presbytère, une auberge et une école agricole à partir de 1861.
Le bourg qui s’étire le long de la route de Saint-Pierre est érigé en commune sous le nom de Le Fonds-Saint-Denis par la loi du 24 mars 1888.
La construction d’un observatoire volcanologique au Morne des Cadets en 1902, puis en 1936, contribue à sa renommée.

290x290_Fonds St Denis 1

Fiche pratique

Superficie : 2 448 ha

Habitants : les Denisiens

Fête patronale : Saint Denis, 9 octobre

Activité économique : Cultures maraîchères et florales (Fond Mascré), petit élevage

Centres d’intérêt : Remontée des rivières, canal de Beauregard, jardins maraîchers, fabrication de farine de manioc, quelques ruines d’habitation (Fond Moulin), observatoire du Morne des Cadets, randonnée sur le sentier des gorges de l’Alma : de Saut gendarme à Plateau Boucher, de Fonds Saint Denis au Carbet par le canal Beauregard.

En savoir plus

Ville de Fonds-Saint-Denis