Le Lamentin

La commune doit son nom au lamantin, mammifère marin également appelé « vache de mer », qui fréquentait la baie de Fort-de-France à l’arrivée des colons. Cet animal a été pourchassé pour sa chair avant de disparaître.

Historique

L’occupation du littoral de la baie de Fort-de-France est précoce, vers 1640, mais relève d’une économie de cueillette, de coupe de bois (l’acajou) et de chasse qui n’affecte pas le paysage.
Dès 1670, la famille mulâtre de Jacques Debrie, installée à Four à Chaux, inaugure le peuplement de libres non blancs que l’on trouve fixé, jusqu’à l’abolition, sur les îlets, pointes et mornes du littoral.
Partie des hauts de Fort Royal, suivant le chemin tracé en 1678 dans le couloir de la Rivière Blanche et de la haute Lézarde, la colonisation agricole met presque un siècle à descendre en dessous de la ligne des 20 m.
Le premier hameau de 1684 (quartier Lézard) et la première chapelle construite en 1687 près de la rivière Lézarde, entre Jonction et Désirade, sont emportés par l’ouragan de 1694.
L’ouverture du grand chemin reliant Fort Royal aux Anses d’Arlet par le Sud, en 1690, est à l’origine de la naissance de l’actuelle agglomération et de l’édification d’une chapelle sur le morne Calebassier, en 1699.
La construction d’un pont, avant 1720, renforce l’agglomération qui ne cesse de croître jusqu’à aujourd’hui.
Un décret du 12 juin 1837 transforme la paroisse en commune du Lamentin.
À la veille de l’abolition de l’esclavage, les esclaves travaillent et vivent sur les habitations sucreries comme L’Acajou, L’Union, Petit-Morne, Grand-Champ ou Bois-Carré, bientôt supplantées par deux usines centrales : Le Lareinty en 1862 et Soudon en 1871.
A partir de 1855 de nombreux engagés Indiens travaillent dans les champs.
Un premier aéroport est construit en 1949.
Entre 1963 et 1980, les zones industrielles de la Lézarde, de la Jambette, de Place d’Armes et de Californie sont implantées au Lamentin à côté de nombreux lotissements.

290x290_Lamentin-plaine-et-aeroport-international-Aime-Cesaire

Fiche pratique

Superficie : 6 232 ha

Habitants : les Lamentinois

Fête patronale : Saint Laurent, 10 août

Activité économique : Banane, canne à sucre, élevage

Centres d’intérêt : Distillerie La Favorite, habitation Gaigneron, ferme de Perrine, hippodrome de Carrère, pitt  (arène pour les combats de coqs), médiathèque.

En savoir plus

Office de tourisme du Lamentin