Le Marigot

L’origine du nom vient de marigot, qui désigne un marécage ou le bras mort d’un cours d’eau.

Historique

La région demeure occupée par les Amérindiens jusqu’en 1658.
Une chapelle est bâtie en 1663 par les premiers colons mais c’est en 1687 que Jaham Vertpré, premier capitaine de milice de la Capesterre, crée la paroisse en donnant le terrain de l’église.
En 1837, le Marigot et le Lorrain sont rattachés pour créer la commune de La Grande-Anse. Le Marigot ne devient commune à part entière qu’en 1889.
L’usine du Lorrain anime la vie agricole et industrielle du Marigot et emploie de nombreux engagés Indiens. Les cannes à sucre sont véhiculées des collines à l’usine par un téléphérique, tandis que le sucre et le rhum sont transportés par une flottille de pirogues.
En 1891, le clocher de l’église, le presbytère et l’école sont détruits par un cyclone et reconstruits en 1899.
En 1923, les habitants de la commune décident de l’appeler Fond-d’Or, afin que soit dissipée l’image d’une région insalubre et marécageuse qu’évoque le nom de marigot, mais ce changement est refusé par le Conseil d’Etat.
Dans les années 1950, à la suite de la fermeture de l’usine, la culture de la banane remplace celle de la canne à sucre. Le Marigot conserve sa pêche artisanale et se tourne vers le tourisme.

290x290leMarigot

Fiche pratique

Superficie : 2 163 ha

Habitants : les Marigotins

Fête patronale : Saints Pierre et Paul, 29 juin

Activité économique : Banane, pêche

Centres d’intérêt : Route de Dominante, route du Morne des Esses, ruines de l’Habitation Lagrange.

En savoir plus

Ville du Marigot